Vous cherchez quelque chose ?

22 nov. 2011

La vie selon Alba : Coup de gueule d'une taille 34.

Alba a 20 ans. Elle aime les animaux, les vêtements confortables, son amoureux, et se peindre les ongles. Chef de projet dans une start up, Alba est ultra-connectée au monde qui l'entoure et à son téléphone. Mais surtout, elle réfléchit beaucoup sur la vie, les gens, les choses ... Vous la retrouverez  tous les mois dans un article sur le blog !

Suivez Alba sur Twitter ! CLIC

Hebergeur d'Images Gratuit


"Coup de gueule d'une taille 34"
Article à consommer avec modération


A l’heure où la société de consommation est à son apogée, qu’on ne jure que par « le pouvoir d’achat », qu’on ne peut pas ressortir d’un supermarché sans au moins une « promo » à laquelle on n'aurait JAMAIS songé dans son sac (« Fiou, j’avais complètement oublié à quel point avoir 3 paquets de Pringles pour le prix de 2 pouvait êtreindispensable ! »), il est clair qu’il ne faut pas oublier l’humain avant tout. Par l’humain j’entends plutôt l’humanoïde, cet être totalement stupide et corruptible bien trop absorbé par le flux ambiant pour se soucier de ce dont il a réellement besoin. 
Mais avant de décréter que l’homme est un loup pour l’homme, qu’il ne peut s’en prendre qu’à lui, que nous n'existons qu'à travers nos propres choix, que nous nous enfermons nous-mêmes dans cette spirale consommatrice, que plus on y goûte, moins il est possible de s’en détacher, un peu à l’image d’un enfant avec un sucre d’orge poisseux et collant, il ne faut pas oublier que le Nutella, c’est délicieux. 

Et plus les caddies de supermarché augmentent, plus la circonférence de certains postérieurs aussi. Il faut bien rassurer ces dames aux poitrines opulentes et au gras généreux, n’est-il pas ? Parce que ce sont ces mêmes consommatrices, mères de famille, femmes actives dans un rayon de 3 kilomètres, se déplaçant uniquement en break familial bleu, vert, ou noir, effectuant leur marche de la journée en allant à la boîte aux lettres ou bien en allant chercher des patates dans le débarras, qui sont susceptibles de regarder toutes les émissions gentiment offertes par la télévision française. Lorsque ces dames allument leur poste, ne préfèrent-elles pas voir une émission où l’on apprend à des grosses s’aimer ? 
Parce que s’assumer, c’est le terme propre au 21e siècle.


Hebergeur d'Images Gratuit



On a trop mangé, on a dépensé trop de thunes dans de la malbouffe, il faut s’assumer. On a rentré son pénis dans une femme de chambre qui nous offrait généreusement sa croupe dans un hôtel ? Il faut assumer.

Alors MERCI M6, TF1 et autres pour vos émissions rendant le petit gras sous le bras totalement séduisant ! Grâce à vous de nouveaux besoins totalement utiles telles que couper des carottes, se faire les ongles et aspirer une poêle à frire en même temps vont apparaître, l’humanité va pouvoir continuer à consommer, à aimer ça et SURTOUT à S’AIMER AIMANT cela !



Et avec tout cela : la mode, totalement hypocrite à la rondeur (le terme adapté pour dire "aux grosses" c’est ça ?). « Avoir des formes », « s’assumer », « c’est plus douillet », « elle est très bien foutue », « c’est moche les mannequins anorexiques », « une vraie femme doit pas être maigre », « moi j’aime que les femmes en chair » sont les phrases qui reviennent le plus lors des micros-trottoirs des émissions telles que « Belle toute nue » ou «Nouveau look pour une nouvelle vie » …


Non mais c’est vrai, je trouve ça totalement GENIAL de laisser les femmes qui sont incapables de prendre sur elles, de faire un peu de sport, de manger équilibré, de prendre soin d’elles et de leur santé, tout simplement s’exprimer devant des millions de spectateurs, et se positionner en tant qu’exemple pour tous. Mais pourquoi s’en prendre aux personnes filiformes ? Nous, les minces, on a un crédo depuis la nuit des temps : « les grosses sont nos amies, il faut les aimer aussi ». Non, plus sérieusement je viens en tant qu’amie vous dire que les filles minces naturellement, ou tout simplement qui font attention ne sont pas forcément des pétasses superficielles ou des anorexiques. Rien de plus lourd et de plus insensé qu’entendre « tu manges plus ? » ou bien « tu vas t’envoler ! » alors qu’on a une vie alimentaire normale et qu’on va bien. Je suis totalement épicurienne (le vrai terme, pas le terme détourné par tous ces nymphomanes et alcooliques notoires). Oui, je mange quand mon corps en a besoin, je bois quand mon corps en a besoin, je dors à 21h parfois, parce que mon corps le réclame, je vais aux toilettes pas par choix, mais parce que j’ai besoin de faire mes besoins.


Je vis dans la mesure, je refuse d’être esclave de mon corps. Il doit servir mon âme. Alors qui est plus superficielle ? Une femme qui refuse de se battre un petit peu, qui se laisse aller et qui pleure devant un miroir, à la télé, parce qu’elle considère qu’elle ressemble à une grosse, simplement pour qu’un grand gay habillé comme un sac à patates lui dise qu’elle est magnifique et TOTALEMENT féminine avec toutes ses formes généreuses ? Ou une fille qui ne saoule personne ?


Comme dit ma pote Davia, l’hôte de ce blog : « On vient pas vous faire chier ». Et ça veut tout dire.

Albalala


*MON ITW POUR ALBA SUR BON BLOG : CLIC !*

32 commentaires:

Anonyme a dit…

Oh mon dieu, ça sent la défensive jeune fille ! Un problème de poids peut être ?
Je ne sais pas ou tu as entendu tout ça, mais si des gens te trouvent trop maigre (ou trop grosse?), ce n'est surement pas à cause de la télé ! (je comprend tout à fait, j'ai eu cette phase aussi de rejeter sur les autres mes soucis de poids)Finalement, je te conseille de prendre ces remarques à la légère, mais d'en prendre compte quand même. Tu sais, j'espère que les gens qui te disent ça agissent pour ton bien ! (j'ai encore foi en l'être humain) :D

maryleen a dit…

Franchement, ton article est hypocrite. Selon toi, toutes les nanas avec des formes le font exprès parce qu'elles se gavent comme des oies dès qu'elles le peuvent. Or, et je parle pour moi là de suite, je fais comme toi, je mange quand j'ai faim, des trucs sains, je fais du sport dès que je peux, et je ne regarde pas la télé. Pourtant je ne rentrerais jamais dans du 34. Je fais un bon 42 de cul, et 38 40 en haut. En forme de sablier il parait. Bref. J'ai longtemps été complexée à cause de nanas comme toi, qui meprisent celles en surpoids, et qui nous font sentir comme de le merde. Alors, certes certaines devraient faire attention. Mais qd t'as 3 gosses+un taf, à moins d'avoir de la chance, tu prends forcément du poids, c'est meme naturel. Alors qu'on tape sur les meufs filiformes en disant qu'elles sont toutes anorexiques, ok c'est abusé. Mais de dire que toutes les nanas avec des formes sont des obèses avec des troubles alimentaires, ce n'est que reproduire ce schéma que tu prétends dénoncer.

Nicolas L. a dit…

Corrélation intellectuellement discutable de deux sujets qui n'ont rien à voir. Ou alors le lien entre les deux a besoin d'être prouvé.
Dommage, il y a un vrai sujet intéressant à développer sur le thème d'être mince sans forcément être malade ou superficielle mais il est recouvert d'une couche de gras indigeste.
Bon courage pour tes prochains papiers néanmoins!
Nicolas L.

Thomas a dit…

Je suis le seul à avoir compris ce billet d'humeur comme une critique de "l'hypocrisie généralisée envers les rondes" plutôt que comme une critique des rondes tout court ?

Anonyme a dit…

Même raisonnement que maryleen pour moi. Et pourtant, je ne suis ni maigre, ni grosse (36)

Je dirais même que les émissions genre "Belle toute nue" stigmatise encore plus le fait d'être grosse. Du genre : "Regarde, tu n'es pas normal mais tu peux quand même ressembler à quelquechose !"

Si tu es mince, tant mieux pour toi, profites en et arrête de regarder "belle toute nue" ! Ces émissions sont faites pour la ménagère de - de 50 ans, pas pour des jeunes filles de notre âge !

Anonyme a dit…

On ne peut parler de personnes maigres ou fortes. Il faut de tout pour faire un monde. Et les alléas de la vie malheureusement, ne donnent pas toujours ce que la personne a rêvé. La maladie, un disfonctionnement hormonal ou bien même avoir des enfants, souvent transforment une personne.On peut très bien faire un 38/40 avant d'avoir un enfant et se transformée en un 48/50 par la suite. J'espère que toutes les personnes de 34/36/38 restent comme elles sont. Mais tant que la personne le vit bien cela est le principal. Je pense et ce n'est que mon avis, qu'une personne de ton âge, ne peut écrire un article pareil, tu devrais faire attention, on en reparlera dans une dizaine voir une quinzaine d'années. Il est préférable de faire envie que pitié, comme certains mannequins qui sont si maigres et pas très belles à regarder

Pauline Persico a dit…

Je ne sais pas pour qui tu te prends au juste, mais tu devrais faire attention à ce que tu dis car c'est assez réducteur. Tu critiques l'humainn en disant qu'il est le loup de lui même mais en écrivant cet article tu te décris toi mêmecomme. Cet article n'a aucun interêt et je ne le prends pas personellement car je fais un 36. Je suis juste objective, toutes les femmes rondes ne sont pas des boulimiques qui se goinffrent non stop devant leur télé, certaines s'assument d'autres pas. Si tu es fiere de faire un 34 tant mieux pour toi chacunes sa vision de voir la beauté, mais à partir du moment ou tu tacles les rondes je ne peux qu'être en colère. Un sentiment de superiorité t'habite, tu méprises celles qui ne te ressemblent pas. Dommage, mais ne va pas dire que tu n'es pas superficielle, en tout cas, ton texte l'ai.

Anonyme a dit…

C'est bien tu assumes le peu de quotient intellectuel que tu possèdes. Tout comme "les grosses" qui doivent assumer avoir des problemes d'hormones qui leur font prendre 5 kilos en bouffant une pomme.

Thomas a dit…

Ah non, c'est pire que ce que je pensais en fait : y'en a pas un(e) qu'a capté l'article.

Pas étonnant que la moitié des commentaires soient postés en tant qu'anonyme. Je ne sais pas si tous les commentaires de blog de filles fonctionnent comme ça, mais en tant que mec je suis bien content de ne pas avoir affaire à ce genre de commentaires sur les blogs que je fréquente.

Faut lire l'article autrement qu'en diagonale messieurs, dames. Parce que là, très honnêtement, vos réponses sont cent fois plus hypocrites que l'article de cette demoiselle.

Elle emploie des mots ou des expressions parfois un peu crus, certes, mais ouvrez les yeux, par pitié : ce qu'elle critique c'est cette hypocrisie pro grosses (oui, j'utilise le mot "grosses", et alors ?) véhiculée par les médias, qui pondent des émissions ou des sujets "Assumez-vous ! Assumez vos rondeurs !" dans les magazines, pas les grosses elles-mêmes.

Faut vraiment ne vouloir lire que ce qu'on veut bien lire pour ne pas s'en rendre compte.

"Il faut bien rassurer ces dames", "MERCI M6, TF1", "la mode, totalement hypocrite", etc... Non mais sérieusement, vous êtes sûr(e)s qu'on a lu le même article ?

C'est fou : qu'on touche à votre travail, votre pouvoir d'achat ou votre vie familiale passe encore mesdames, mais alors qu'on touche à votre poids...

Evidemment que toutes les grosses ne le sont pas par choix. EVIDEMMENT. Mais ce n'est pas ce qu'affirme l'article. En tout cas les quelques passages qui me l'ont laissé penser servent, selon moi, à illustrer un propos, pas à généraliser.

Quant à l'argument "On ne peut parler de personnes maigres ou fortes. Il faut de tout pour faire un monde.", au secours... Ça fait bien longtemps que je n'étais pas tombé sur démagogie plus ignoble.

Sur ce, je retourne à mes problèmes de mec et vous laisse pinailler entre filles.

En témoignant quand même mon soutien à Alba ; je suis le seul à avoir lu l'article en entier, c'est la moindre des choses.

Anonyme a dit…

Sinon vous savez le sens de l'humour et l'autodérision ça pèse pas lourd hein. Vous pouvez le porter tout le temps sur vous.

Nicolas L. a dit…

Thomas, je te réponds, toujours pas en anonyme, pour préciser le fond de ma pensée et me permettre, modestement, elle pourra très bien s'en contrefoutre, de donner un conseil à Alba pour ses prochains papiers.

S'il y en a "pas un qui a capté l'article", peut-être que c'est parce que celui-ci n'est pas tout à fait assez clair. Alba soulève deux bons points, indiscutables, intéressants : l'hypocrisie des médias sur l'obésité et la chasse aux sorcières des maigres.
lTout d'abord c'est peut-être une de trop.
D'autre part si c'est la première qui l'intéresse, elle gagnerait à se débarrasser d'effets de style provocants qui n'apportent pas grand chose à part de brouiller les cartes et de perdre ses lecteurs en route.
Comment ne pas voir dans une phrase comme " je trouve ça totalement GENIAL de laisser les femmes qui sont incapables de prendre sur elles, de faire un peu de sport, de manger équilibré, de prendre soin d’elles et de leur santé" l'envie de jouer au pompier pyromane?

Pourquoi dévier un papier intéressant sur l'hypocrisie des médias sur un sujet aussi sensible et insoluble (et au passage vraiment trollesque) que "l'incapacité" (un mot vraiment dur) à prendre soin de soi ?
Pour moi l'article perd ses lecteurs à ce moment précis.
On ne comprend plus où elle veut en venir.

Peut-être qu'elle s'en cogne, comme de tout ce que je viens d'écrire, mais je voulais lui dire qu'elle écrit très bien, il faut juste qu'elle soit plus.."focused".

bon courage!

Anonyme a dit…

dis "thomas", tu serais pas son mec?

maryse 61 ans a dit…

Bravo THOMAS tu as bien résumé,l'article est sympa.
Et ce passage tellement vrai.
---ce qu'elle critique c'est cette hypocrisie pro grosses (oui, j'utilise le mot "grosses", et alors ?) véhiculée par les médias, qui pondent des émissions ou des sujets "Assumez-vous ! Assumez vos rondeurs !" dans les magazines, pas les grosses elles-mêmes.---
Je suis moi même 1 ex grosse,je passais mon temps à bouffer des cochonneries affalée dans mon canapé et à regarder la télé,jusqu'au jour où je me suis regardée dans une glace boudinnée de partout,la graisse débordant du slip et les seins du soutif ,j'ai pleurée puis je me suis PLUS JAMAIS ça,j'ai sorti le vélo et la corde à sauter j'en ai bavé mais 6 mois plus tard OUI 6 mois plus tard je suis passée du 48 au 40 et quelle joie quel bonheur.Maintenant j'en ris quand je revois les photos.
Alors cet article d'ALBA est super,on doit s'assumer et accepter ce que l'on est.
Alba a fait 1 bel article du haut de son petit profil mais elle l'a fait avec humour.
Il est vrai que de nos jours tout est pris à la lettre plus personne ne comprend l'humour.
Au lieu de relire et relire l'article pour essayer de comprendre certains préfèrent critiquer et insulter ......c'est dommage
Cette petite écrit bien continue ma belle <3

Thomas a dit…

Enfin une critique constructive, merci Nicolas ! Faut vraiment qu'les mecs s'y mettent pour pouvoir parler de ce genre de sujets sérieusement alors ?

Que la forme employée par Alba ait pu desservir le fond est une chose. Et je sais que, techniquement, mieux vaut ne jamais les dissocier l'une de l'autre. Mais hélas le fond est là, quoi qu'on en dise. Et le fond n'est pas une critique des rondes ; c'est une critique de l'hypocrisie envers elles, c'est évident. Ou alors qu'Alba me contredise.

Tous les effets de style provocants ne sont là, selon moi, que pour provoquer justement, pour appuyer un peu plus fort et de façon un peu plus sournoise que là où ça fait mal habituellement.

Et force est de reconnaître à Alba que ça a plutôt bien fonctionné d'ailleurs.

Que certaines ne le supportent pas n'a, d'après moi, aucune importance. Je suis de ceux qui pensent que la fin justifie les moyens, à plus forte raison lorsqu'il s'agit de faire passer un message franc à propos d'un sujet épineux.

Ce qui me hérisse les poils, ce n'est pas les critiques que contiennent tous ces commentaires au fond. Ecrire sur un blog, c'est s'exposer à ce genre de critiques.

Ce qui me hérisse les poils, c'est plutôt que toutes ces critiques sont basées sur une perception erronée de cet article. Et que ces mêmes critiques sont persuadées d'agir en toute connaissance de cause.

Ado, on m'a appris à critiquer un texte après l'avoir relu 5, 10, 20 fois, pour être certain d'avoir tout compris, en laissant ma subjectivité de côté, ou du moins en l'empêchant de me détourner du message véhiculé par le texte, et ce même si le texte était confus.

Visiblement certaines ici n'ont pas suffisamment écouté en cours de français...

Hélène a dit…

Je suis donc la seule fille à avoir correctement compris l'article ? Il est tout à fait clair, et peut-être que si certaines personnes n'ont rien pigé c'est qu'elles ont le QI d'une moule.

Je suis d'accord avec Thomas, on parle bel et bien d'hypocrisie envers les "grosses". Pour information mesdames, l'enseigne NAF NAF a récemment augmenté ses tailles de vêtements quitte à ne plus être en accord avec la majorité des corps pour la simple et bonne raison je cite que "d'après un sondage la population aurait évolué" comprendre: de plus en plus de personnes grossissent, donc on va s'adapter aux clientes (et histoire de les flatter en prétendant qu'elles font une taille ou deux de moins), en les traitant toujours comme des princesses (c'est le crédo' de la marque !) Et les tailles 34 à juste titre nagent désormais dans des vêtements trop grands.

Alors pensez bien que, si une marque de vêtements pour femmes a cette mentalité, les émissions de TF1 et d'M6 surfent AUSSI sur le principe : flatter les grosses pour qu'elles s'assument et incitent à continuer.

Je ne comprends pas qu'on puisse vouloir rester tel(le) qu'on est si on ne se plait pas. L'évolution c'est la base et si la télévision ou les marques ne veulent pas aider les gens à évoluer, qu'ils fassent au moins en sorte de ne pas taper sur les "maigres" et leur prétendue anorexie.

Marie a dit…

Alors moi, je suis pas grosse, ni maigre.

Enfin, je me considère comme "grosse", car si j'ai le malheur de manger un croissant au beurre à 3h de l'aprem, je prends 1 kilo direct !

Je suis pourtant d'accord avec l'article, même si toutes ces émissions de télé, tous ces magazines me font me dire "oh ben en fait, j'suis pas si grosse, ya pire, blablabla" mais il est vrai que moi aussi ça m'agace un peu ces filles qui peuvent manger tout ce qu'elles veulent, quand elles veulent, comment elles veulent.
Mais en fait, je me dis "tout est une question de morphologie". Car oui, à la base, TOUT EST UNE QUESTION DE MORPHOLOGIE, mais ce n'est pas une excuse, il ne faut pas se complaire dans sa grosseur sous prétexte que c'est "comme ça dans la famille".
Moi, j'ai compris : j'ai fait un régime, je fais du sport, je fais attention à ce que je mange, et je ne serai JAMAIS mince, voilà...
Mais c'est comme ça !

Et qu'on arrête de me dire que d'être grosse, c'est BEAU, alors il me semble avoir compris cet article car je l'ai lu EN ENTIER, ainsi que tous les commentaires, dont certains me font bien rire.
En tout cas, les articles comme ça, c'est bien car ça permet de confronter les idées des uns et des autres, même si certains commentaires sont un peu "réac" !

J'attends le prochain en tout cas ;)

Alba a dit…

Bonjour à tous !

Je suis vraiment désolée si j'ai pu choquer ou blesser qui que ce soit étant donné que mon intention n'était ni de prôner la maigreur, ni de critiquer les grosses, ni de tuer des castors.

Je cherchais UNIQUEMENT à dénoncer la manipulation des médias et l'aveuglement de certains d'une manière humoristique.

EFFECTIVEMENT, je ne suis pas toujours drôle. PARDON :(
Mais si vous ne comprenez pas mon ton, il suffit de lire l'article que j'ai écrit, sur ce même blog, sur la ficelle des sacs poubelles.
Peut-être qu'il vous éclairera.

Je ne prétends pas tout connaitre, bien au contraire.
Je n'ai pas non plus un QI inférieur à la moyenne et je suis capable de décapsuler une bouteille de bière avec 2 orteils.
OUI MONSIEUR.

Plus sérieusement, je conçois après relecture que certaines personnes aient pu ne pas comprendre ce que je voulais dire.
C'est pas toujours facile de se faire comprendre. On en a tous déjà fait l'expérience.

Bref, j'ai écrit un article qui ne plait pas à tout le monde.

P.S : en vrai je suis hyper sympa.

Anonyme a dit…

Chère Alba (et cher fervent défenseur Thomas)

J'ai lu ce billet avec toute l'attention d'une taille 36.

Le second degré aurait pu émerger si le sujet était maîtrisé. C'est avec un peu de fond qu'on dénonce la (les) forme(s). Sans contenu, c'est creux et tu prêtes ton flan de taille 34 à la critique. C'est normal.

1 personne sur 3 est en surpoids ou obésité et les media ont compris que s'ils ne les caressaient pas dans le sens du poil, ils perdraient de l'audience donc du fric.


Le surpoids et l'obésité sont le mal du siècle et touche principalement les enfants.

Ce que tu oublies de dire aussi c'est que ce sont les pauvres les plus touchés (Nord de la France, CSP-)et pourquoi ? Parce qu'ils n'ont pas d'argent pour se payer de la bouffe light, Bio, équilibrée. Alors ils achètent des pâtes, des pommes de terre, des choses roboratives qui apportent la satiété que leur pouvoir d'achat ne peut pas combler. S'ils achètent des produits sucrés qu'ils bouffent devant la télé c'est parce qu'ils veulent avoir le droit au plaisir, combler leurs enfants qui ne peuvent pas se payer un iphone ou la dernière Xbox sans faire un crédit à la consommation.

Voilà chère Alba. Je suis d'accord sur le fond qui est de dire assumons-nous et cessons de nous plier aux diktats des medias et plus généralement d'une société entière qui stigmatise et pénalisent les différences.

Entre une grosse et une maigre, qui selon toi l'employeur choisira ?

Il y a plus d'un siècle, la grosse à la peau laiteuse aurait été idolâtrée car la rondeur et la blancheur était le privilège des riches. L'industrialisation d'une mode capitaliste a renversé la tendance. Pour montrer notre pouvoir d'achat et notre position sociale il faut être maigre et bronzé. c'est donc la mode qu'il faut dénoncer, cette mode que tu suis comme un petit mouton de panurge et qui te donne la sensation fantôme d'être ce que tu n'es pas : libre.

Ce billet vaut donc un billet n°2 sur ce même sujet, avec plus de matière et de rondeur ;)

PS. Je commente en anonyme parce qu'après tout "s’assumer, c’est le terme propre au 21e siècle" comme tu le dis si bien et je suis contre les conventions.

Bisou

Landscape of girls a dit…

Chère anonyme,

J'aimerais revenir sur un point que tu soulèves : "'ils n'ont pas d'argent pour se payer de la bouffe light, Bio, équilibrée. Alors ils achètent des pâtes, des pommes de terre, des choses roboratives qui apportent la satiété que leur pouvoir d'achat ne peut pas combler. S'ils achètent des produits sucrés qu'ils bouffent devant la télé c'est parce qu'ils veulent avoir le droit au plaisir, combler leurs enfants qui ne peuvent pas se payer un iphone ou la dernière Xbox sans faire un crédit"

Qu'est ce que c'est que cette mauvaise fois ? Figure toi que je viens d'un milieu modeste, et que ma mère m'a toujours appris à manger équilibré. De plus, les produits light ne sont pas plus cher que les grandes marques, des chips Lays aux Pasta Box en passant par un paquet de Kit Kat. Je le sais, puisque j'en achète. Chez Franprix, la sauce tomate Bio est à 1€. Il faut arrêter avec ce vieux cliché que les pauvres sont gros parce que "les pauvres, ils n'ont que la bouffe pour se distraire". Je te suis sur l'idée que tout le monde n'a pas forcément les moyens de se payer des vacances aux Bahamas. Mais quel est le rapport ? De nombreuses associations mettent en place des activités sportives, des loisirs pour les enfants et les cantines se cassent la tête pour faire des menus diététiques. Qu'il est réducteur d'assimiler une personne avec peu de moyens à l'image d'un Ch'ti se goinfrant sur son canapé !! Les magasins d'alimentation Discount fleurissent, à toi de savoir si tu préfères acheter un paquet de barres chocolatés ou de haricots verts surgelés. Non, la mal-bouffe ne vient pas d'un acte conscient "je me fais plaisir parce que je n'ai que ça" mais d'un manque d'éducation alimentaire. Ensuite, ne confondons pas obésité et surpoids. L'obésité et une maladie, souvent héréditaire, et il n'est pas question de jeter la pierre aux personnes qui y sont confrontées. Nous parlons ici de personnes qui se laisse aller allégrement et qui viennent ensuite pleurer, mettant en plus leur santé en danger.

Je reviens sur ce commentaire : "Je fais un bon 42 de cul, et 38 40 en haut (...) Mais qd t'as 3 gosses+un taf, à moins d'avoir de la chance, tu prends forcément du poids" : FAUX. Ma mère a fait un régime et à perdu 10 kilos quand elle a décidé de se prendre en main. Si tu n'as pas la volonté nécessaire, c'est est ton problème miss.

Enfin, une femme par son ossature ne devrait pas dépasser un 42. Oui les filles qui ont des os plus forts que "nous les minces" ne feront jamais un 36 ! Mais une bonne hygiène de vie et un peu de prise sur soi les maintiendrons toute leur vie à un 40/42. Et encore ce n'est pas le propos. Alba critique ici la société et ces émissions torchons qui nous font croire à une valorisation des rondes en dépréciant les minces, alors que dans les pharmacies sont exposé en 4x3 des pubs pour produits anti-cellulite et compléments alimentaires pour favoriser la perte de poids. On critique la mode et ses mannequins taille 32, alors que le même ce sont souvent des personnes issues de ce milieu qui OSENT venir présenter ces émissions. Allez dire au gars de "Belle toute nue" s'il aimerait faire 3 tailles de plus, vous verrez ce qu'il va vous répondre...

Anonyme a dit…

Cher administrateur,
Merci pour avoir pris le temps de répondre.

Je ne fais malheureusement preuve d'aucune mauvaise fois et je t'invite (outre ton expérience qui semble faire foi) à lire les nombreuses études qui émanent de l'inra, credoc, obepi, ifn etc. Certaines d'entre-elles ont étudié la corrélation entre précarité et obésité. Si les programmes sur le terrain sont mis en place aujourd'hui c'est bien parce que ces études ont démontré qu'il y avait urgence d'agir et d'éduquer au bien fondé de l'alimentation équilibrée. Mes félicitations à ta maman.

Une personne obèse voit sa vie se réduire de 7 ans et les problèmes de santé lié sont coûteux pour la sécurité sociale. Voilà pourquoi on fait des menus équilibrés pour les gosses.
C'est bien de se regarder le nombril et de parler de son expérience mais avant de tirer des généralités de son cas personnel, il est bon de regarder ceux des autres.

Les émissions telles que Belle toute nue sont surtout à ranger dans la catégorie des émissions de merde au même titre que les secret story où l'on devient célèbre avec 10 de Qi.

Bravo, vous lui faite de la pub à Belle tout nue et vous contribuez à ce que l'espace publicitaire soit encore plus cher et plus prisé par des annonceurs de barres chocolatées.

Quand à l'obésité, je suis d'accord avec toi, il peut être héréditaire mais le dérèglement hormonal ne touche pas un américain sur deux.

Un peu d'info (générale) sur le sujet : http://www.hopital.fr/Hopitaux/Actualites/Actualites-medicales/La-prevalence-de-l-obesite-chez-les-adultes-en-France-a-augmente-de-70-en-12-ans

Anonyme a dit…

Tu n'as pas complètement tord mais tu manques de diplomatie dans tes propos. Ca ne m'étonne vraiment pas que certains de tes propos choquent. Ce n'est pas tellement que tu utilises "grosse" pour définir les filles avec (beaucoup) de formes, c'est bon, appelons un loup, un loup! Mais tu es vraiment de parti pris, et malheureusement tu juges très facilement, des filles se laissent peut-être aller mais d'autres sont comme ça naturellement, nous avons toutes une physiologie différente : certaines sont minces comme toi et d'autres sont rondes ou grosses ou vont avoir tendance à prendre du poids facilement. Ne juge pas les grosses aussi vite, ça ne sert à rien de se battre contre les kilos, si c'est tout simplement une morphologie. Un petit conseil, un peu plus de modestie et de tolérance!

Landscape of girls a dit…

Pardon, je ne me suis pas présentée, nous sommes plusieurs à alimenter ce blog, ici c'est Davia.

Merci pour ces nombreuses informations.

Encore une fois, je crois que tu n'as pas bien compris le propos de l'article, nous ne parlons pas des personnes en proie à l'obésité. Nous parlons du laisser-aller de certaines et de leur condescendance vis à vis des autres, qui ont le malheur et la "superficialité" de faire attention à leur ligne, et qui ce prennent des réflexions quotidiennement, comme c'est le cas d'Alba.
Pour ma part, mon métier exige que je reste mince, entre un 34 et un 36, et pourtant, ma morphologie, bien que j'ai une petite ossature, ne me dispense pas de grossir. Si je me laissais aller à mes envies, à savoir un gout immodéré pour le chocolat et un amour profond envers les plats en sauce, je pourrai bien tendre vers un 38, voire un petit 40. Pourquoi je reste dans les critères de taille qui me sont demandés ? Parce que je me surveille, fais du sport, et en plus d'être absolument à l'écoute de moi même, je ne viens pas faire de réflexions aux filles plus ou moins minces que moi. Génial non ?

Cet article n'est pas anti-rondes. Néanmoins, il soulève l'hypocrisie ambiante et la nouvelle mode du : "Je suis ronde, je suis super bien comme ça, et les nanas qui se privent ne sont que des pétasses". Si tu considères que "Les émissions telles que Belle toute nue sont surtout à ranger dans la catégorie des émissions de merde au même titre que les secret story où l'on devient célèbre avec 10 de Qi" eh bien, nous sommes d'accord. Les candidates de ses émissions ne sont pas obèses mais en surpoids, complexées et tristes. L'obésité ne se traite pas à la manière d'un relooking, et de plus, il n'y a malheureusement pas de vraie solution, cela ne serait pas assez vendeur pour la chaîne. On se sert du malheur de ces femmes pour faire de l'audience, et la ménagère lambda se voit réconforter par un message alliant le mensonge du "Les gros, c'est beau" et la nouvelle doctrine "Les tailles 34, au placard".

J'espère que mon point de vue est clair.

Landscape of girls a dit…

Au fait, je ne poste pas les commentaires insultants et non constructifs, inutile d'essayer de m'attaquer sur ma vie perso ou autre ;) Bisous

Anonyme a dit…

je me permets de répondre car je suis choquée par les mots de anonyme
je suis moi-meme une femme pulpeuse "40-42" depuis l'adolescence et je m'assume car je suis une fan de don vita teese (sourire)
je voulais revenir sur un point les pauvres ont droit a un repas équilibré a la banque alimentaire car nous distribuons des légumes , des fruits ,laitages et des protéines 1er prix ;le ministere de la santé agit sur les cantines scolaires car les problémes de poids ont augmenté chez les enfants et veulent sensibiliser les parents :cela n'a rien a avoir avec la mode .les francais sont devenus des consommateurs de la malbouffe a cause des médias , de la publicité et d'un manque d'hygiéne de vie .je trouve que "belle toute nue"est une émission truquée et cela sert de placebo a la ménagére de moins -50ans.
je suis d'accord avec la réponse de Davia car heureusement chacun a sa morphologie et sa propre analyse

Irène a dit…

J'ai été moins choquée par l'article que le par le haut niveau de prétention de certains commentaires, genre "vous êtes trop bêtes pour comprendre, moi j'ai compris l'article comme ça et mon opinion prévaut".
Il faut avoir "un QI d'huitre" pour ne pas comprendre en quoi certaines phrases peuvent être interprétées comme des piques directement adressées aux grosses. Comme pour le Fluide G. spécial grosses et moches, l'article se ramasse parce qu'il dépeint (même si c'est ironique) une seule image de la grosse, la plus dégradante : celle qui préfère pleurer sur son sort plutôt que de chercher à maigrir. La quasi-totalité des gros veulent maigrir et font (ou ont fait) de leur mieux pour ça. Un gros qui n'a jamais tenté de maigrir ça n'existe pas.

Les gens minces qui donnent des conseils simplistes du genre "Faites du sport" aux gros c'est un peu comme les non-fumeurs qui viennent parler de volonté à ceux qui cherchent à arrêter de fumer. Bah oui le gros, va faire un footing avec tes 90kgs. Non mais il suffit d'arrêter de manger, moi j'y arrive très bien (généralement l'obèse n'est pas quelqu'un qui a vidé son placard pour "grignoter en passant le temps" mais quelqu'un qui a de sérieux troubles alimentaires, voit la nourriture comme une véritable drogue et se sent mal quand il ne grignote pas pendant une période donnée. S'il ne règle pas son trouble avant ou pendant son régime, il rechutera irrémédiablement.)

Alors je dis pareil que pour les fumeurs : oui les gros sont plus ou moins responsables de leur état selon les cas, oui les gros, même ceux qui s'assument, ne refuseraient pas un poids normal si on leur proposait (ce serait malhonnête de dire le contraire) mais entendre des conseils aussi simplistes de gens qui ne savent rien des addictions alimentaires c'est relativement pénible. Non seulement parce que merci Captain Obvious ("Manger moins fait maigrir, c'est vrai !?") mais parce que si on continue à être gros c'est bien parce que c'est plus compliqué que ça et pas forcément parce qu'on est trop débiles/feignants pour mettre en place des choses aussi simples.

Avec les commentaires j'avais presque fini par croire que le ton supérieur "les gros le sont parce qu'ils sont faibles et n'ont aucune volonté" était une mauvaise interprétation de ma part mais heureusement le commentaire de Davia "Si tu n'as pas la volonté nécessaire, c'est est ton problème miss" m'ont confirmé que je ne m'étais pas trompée.

"ne confondons pas obésité et surpoids" c'est justement le problème de cet article, il aurait mieux valu préciser d'emblée ce que l'auteur entendait par "grosse", et de façon générique un obèse est gros.

Irène a dit…

P.S Quant à la mauvaise foi des pauvres : manger équilibré coûte plus cher que de manger sainement, c'est un fait (http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/08/19/manger-sainement-coute-de-plus-en-plus-cher_1085189_3224.html). Déjà parce que la différence de prix entre féculents et fruits/légumes est énorme (ma portion de pâtes me revient à 10 centimes), mais aussi parce que paradoxalement les gens qui grignotent toute la journée mangent plus léger vu qu'ils ont moins faim aux heures des repas et ont une alimentation très calorique ; d'ailleurs en passant au régime ils doivent acheter beaucoup plus de nourriture qu'avant pour faire de vrais repas. Enfin les pauvres (les "vrais" pauvres, ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté à 60% selon l'INSEE) n'achètent pas de "Kitkat" (ça vaut quand même le prix de 2 semaines de pâtes...), ils achètent des paquets de gâteaux, de chips et des bouteilles de sodas dont le prix de départ oscille autour des 20/30 centimes. Deux euros suffisent pour une semaine de grignotage.

P.S 2 :Il est sans doute plus facile de dire "Vous avez mal compris l'article" plutôt que d'admettre que la formulation était mauvaise, je comprends tout à fait...

Landscape of girls a dit…

Merci d'avoir partagé ton point de vue Irene.
Quand je dis "Si tu n'as pas la volonté nécessaire, c'est est ton problème miss" je répond à une femme qui fait un 44, un 44 ce n'est pas être obèse quand on fait une taille moyenne ... C'est une nana qui se laisse aller et qui vient nous dire que c'est parce qu'elle travaille et qu'elle a eu des gosses. Certes. Moi je réponds "Prends toi en main".
Et pui,s oui, j'ai dans mon entourage une personne qui, suite à une problème de santé, s'est retrouvée alitée et à pris le double de son poids en un an. Après une année dans son lit, le jour ou elle a pu poser les pieds par terre, cette personne s'est levée tous les matins à 4h pour aller faire un footing avec ses 90 kilos. L'hiver dans le noir, avec un bonnet et des gants. Elle a perdue tout le poids qu'elle avait pris. Alors oui, nous ne sommes pas tous égaux devant la volonté et le courage, mais si on ne peut pas résoudre ses problèmes ne venons pas dire qu'ils sont impossibles à résoudre, puisque d'autres y arrivent.
L'article est peut-être mal conçu, mais l'auteure ne prétend pas se poser en médecin ou en sociologue. C'est un article d'humeur, et pour le respecter il s'agit de prendre en compte ce qui s'appelle la liberté d'expression. Chacun à le droit d'avoir son avis, merci d'avoir donné le tien.


Davia

Karine a dit…

Si chacun à le droit à son avis, pourquoi en censurer certains, ça montre bien encore une fois que tes paroles sont on ne peut plus hypocrites. Davia, ne t'inquiète pas tout le monde aime ta vie et aimerait avoir la même c'est connu, alors l'obésité est une maladie mais la mégalomanie aussi ;)

Anonyme a dit…

"Alba a 20 ans. Elle aime les animaux, les vêtements confortables, son amoureux, et se peindre les ongles"

Sérieusement, vous vous attendiez à quoi comme article ?

Landscape of girls a dit…

AHAHAHAH Karine !!! Je censure les commentaires non constructifs, sans arguments et insultants, mais je vais quand même publier le tient afin que tout le monde puisse voir à quels commentaires j'ai affaire. Tu transpires la jalousie et la méchanceté, et oui, ma vie doit être bien plus intéressante que la tienne pour que tu puisses tenir un pareil discours. Dis donc, tu as l'air de bien me connaître pour user d'un ton si familier ... ? Pour être blessée par tes propos il faudrait encore que tu aies le courage te dire qui tu es, et aussi celui de faire un blog en défendant tes points de vues et en assumant les articles que tu publies. Mais de ce côté là, je suis plutôt tranquille ;)

Garde la pêche.

Davia

maryse 61 ans a dit…

Ma chere karine tous les avis sont bon a prendre mais je ne comprend pas pourquoi vous vous attaquez a davia en particulier. je trouve que c est une chouette fille qui au moins donne son point de vue et nous fait débattre de sujet intéressants.

discutons de choses mais ne jugeons pas les personnes...vous ne vous connaissez meme pas et ne savez rien de la vie de l une et de l autre... c'est ridicule.

bisous les filles

Solenn a dit…

Le sujet est intéressant, et tous les avis sont bons à prendre. Je voulais juste rebondir sur le : manger sain coûte cher.

Je ne suis pas grosse, je fais à peine un 34 (je ne suis pas maigre non plus, c'est seulement ma morphologie).
Seulement j'ai du cholestérol, héréditaire et je fais donc (ou du moins j'essaie) attention à ce que je mange. Je n'ai que 20 ans, et je ne vis plus chez mes parents, je fais mes courses moi même.
Et non, manger sainement ne coûte pas plus cher. Manger BIO oui, cela coûte plus cher, c'est indéniable.
Je mange bio, sain, et pourtant j'ai un petit budget. Bon ok, je ne mange pas de viande, ça me fait économiser pas mal d'argent. Mais les légumes frais (de saison) ne coûtent pas plus chers que les plats tous prêts ou autres paquets de chips et compagnie. Je ne dis pas qu'on ne doit jamais en manger, chacun est libre de craquer et même avec mon cholestérol, je peux facilement m'enfiler un paquet de kinder maxi en 5 minutes.
Mais non, manger sainement ne coûte pas forcément plus cher. De même que manger des pâtes ne fait pas forcément grossir, si on les cuisine avec des légumes, et qu'on ne met pas une tonne de sauce ou de fromage rapé dessus. Apres, un bon plat de pâte à la carbonara noyé dans du fromage de temps en temps fait toujours plaisir. Il faut simplement prendre le temps de chercher des alternatives à la bouffe facile.

Je crois qu'il est important de réfléchir au rapport que l'on a avec la nourriture. Je ne mange pas gras et je consomme beaucoup de légumes, mais je ne suis jamais jamais frustrée par la nourriture. Mon alimentation me convient et me plait parce que je prends le temps de cuisiner. Et pourtant, je rentre souvent tard chez moi. Mais avant tout, je sais me faire plaisir. En petite quantité certes, mais quand même.

Pour ce qui est du sport, oui, s'inscrire dans une salle de sport coûte cher.
Mais en cherchant un peu, on peut trouver des alternatives moins coûteuses. Par exemple, ma fac propose un abonnement à 3 sports à 40 euros pour les étudiants et 60 ou 80 pour les personnes extérieures à la fac. Pour toute l'année.
Il est vrai que les alternatives ne sautent pas forcément aux yeux, mais comme pour la nourriture, il faut chercher et réfléchir pour trouver des solutions, mieux et moins chères.

Le gros danger c'est la flemme. Et c'est ce vers quoi nous conduisent la TV, les émissions poubelles (que je regarde quand même), et les publicités.
Evidemment on ne parle pas des vrais pauvres, qui vivent avec rien (et sont rarement en surpoids d'ailleurs), mais des personnes ayant un petit budget.

A part ça, personnellement, l'article m'a fait sourire.

Bonne journée !